Quelques éléments de bibliographie empruntés à Marie-Noëlle Bourguet

 Science et voyage à l’époque moderne .

– Bourguet Marie-Noëlle, “L’explorateur”, in M. Vovelle ((dir.), L’homme des Lumières, P., Seuil, 1996. (35,10€)

– Bourguet Marie-Noëlle. « Voyage, mer et science au XVIIIe siècle. » Supplément à la Revue d’histoire moderne et contemporaine 44, no. 1997/1-2 (1997), pp. 39-56.

– Bourguet Marie-Noëlle, et Licoppe Christian, « Voyages, mesures et instruments: une nouvelle expérience du monde au siècle des lumières. » Annales. Histoire, Sciences sociales 52, no. 5 (1997), pp.1115-1151.

– Bourguet M-Noëlle, Licoppe Christian et Sibum H. Otto (ed.), Instruments, travel and science. Itineraries of precision from the 17th to the 20th century, London , Routledge, 2002 (introd. et ch. 3, 4, 5, 7 sur cartographie, longitude, voyages montagnards)

– Broc Numa, La géographie des philosophes. Géographes et voyageurs français au XVIIIe siècle, P., Ophrys, 1975 (état des connaissances et découvertes géographiques des Lumières).

– Collini Silvia, « Conseils pratiques et orientations théoriques dans les instructions pour les voyageurs (XVIIIe siècle », et Vannoni Antonella, « Les instructions pour les voyageurs : voyage, expérience et connaissance au XVIIIe siècle », in Blanckaert Claude (dir), Le terrain des sciences humaines (XVIIIe-Xxe siècles), P., L’Harmattan,1996, pp. 57-72 et 73-88

– Drouin Jean-Marc, « De Linné à Darwin: les voyageurs naturalistes », in Serres Michel (dir), Éléments d’histoire des sciences, Paris, Bordas, 1989, pp. 321-335.

-Driver Felix, Geography Militant. Cultures of Exploration and Empire, Londres, Blackwell, 2001 (ch. 1-3)

– Jardine Nicholas, Secord James et Spary Emma (éd.),.Cultures of Natural History, Cambridge, Cambrige University Press, 1996.

-Kury Lorelaï,, « Les instructions de voyage dans les expéditions scientifiques françaises (1750-1830) », Revue d’histoire des sciences 51, no. 1 (1998), pp. 65-91.

– Lecoq Danielle et Chambard Antoine (éd.), Terre à découvrir, terres à parcourir, Paris, Université Paris-7, 1996, rééd. Karthala, 2000 (théories géographiques, exploration de l’Afrique, Société de géographie). (29 €)

– Moureau François (dir.), Voyager, explorer, n° spécial de Dix-huitième siècle, n° 22, 1990, pp. 1-236.

– Rivière Jean-Loup (dir.), Cartes et figures de la terre, Paris, Centre Georges Pompidou, 1980 (en part. pp. 136-149, sur mythe de la terre australe; pp. 402-411, sur carte de France).

– Spary Emma C, Le jardin d’utopie: l’histoire naturelle en France de l’Ancien Régime à la Révolution [1e éd. angl. 2000), tr. fr. Paris, Publications scientifiques du Muséum, 2005, 407 p. (en part. chap. 2,  sur Thouin et ses correspondants).

Quelques acteurs.

Bailly André, Défricheurs d’inconnu: Peiresc, Tournefort, Adanson, Saporta, Aix-en-Provence, Edisud, 1992.

Botting Douglas, Humboldt, un savant démocrate [1973], tr. fr. Paris, Belin, 1988.

Bowler P. J., Darwin, l’homme et son influence, Paris, Flammarion, 1990.

Blunt William, Linné, le prince des botanistes (1797-1778), Paris, Belin, 1986

Davis Natalie Z., « Maria Sybilla Merian, Métamorphoses », in Juive, Catholique, Protestante. Trois femmes en marge au XVIIIe siècle, Paris, Seuil, 1997, p.169-239 (portrait d’une femme naturaliste au Surinam).

Ferrière Hervé, Bory de Saint-Vincent (1778-1846), l’évolution d’un naturaliste voyageur, Syllepse, Coll. Matériologiques, 2009.

Gaulmier Jean, L’idéologue Volney, 1755-1820, Paris, 1955.

Lacroix Alfred, Michel Adanson au Sénégal, 1749-1753, Paris, Larose, 1938.

Laissus Yves éd., Les naturalistes français en Amérique du sud, 16e-19e siècles, Paris, CTHS, 1995 (en part., parties II et III)

Laissus Yves, « Les voyageurs naturalistes du Jardin du Roi et du Muséum d’histoire naturelle : essai de portrait-robot », Revue d’histoire des sciences, t. 34, n° 3-4, 1981, p. 260-317.

Lenay Charles, Darwin, Paris, Les Belles Lettres, 1999.

Letouzey Yvonne, Le Jardin des plantes à la croisée des chemins avec André Thouin (1747-1834), Paris, Muséum d’histoire naturelle, 1989.

Pouliquen Monique, Les voyages de Jean-Baptiste Leblond, médecin naturaliste du roi, 1767-1802. Antilles, Amérique espagnole, Guyane, Paris, CTHS, 2001.

Programme et discipline du voyage

– Bourguet, Marie-Noëlle, « La collecte du monde : voyage et histoire naturelle (fin XVIIe siècle-début XIXe siècle) », in Le Muséum au premier siècle de son histoire (ouvr. cité § 3.), pp. 163-196.

– Collini Sylvia et Vannini Antonella, Les instructions aux voyageurs, Paris, L’harmattan, 2004.

– Kury Lorelaï, Histoire naturelle et voyages scientifiques, 1780-1830, Paris, L’Harmattan, 2001.

– Stagl, Justin, A History of Curiosity. The Theory of Travel, 1550-1800, Harwood Academic Publishers, 1995 (sur la littérature « apodémique », en particulier ch. 7 sur Volney et période révolutionnaire).

– Withers, Charles W.J., « Voyages et crédibilité. Vers une géographie de la confiance », Géographies et cultures, 33, 2000, pp. 3-17.

Expansion européenne et histoire des plantes

– Braudel Fernand, Civilisation matérielle, économie et capitalisme (15e-18e), t. I: Les structures du quotidien, P., A. Colin, 1979.

– Grove Richard, « Science coloniale et naissance de l’écologie », Revue d’écologie politique, no. 2 (1992).

– ——, Green Imperialism. Colonial expansion, tropical islands edens and the origins of environmentalism, Cambridge , Cambridge University Press, 1995  (en part. ch. 5)

– Sublime indigo. Exposition Marseille, 1987, Musées de Marseille/Éditions Vilo, 1987.

– Pastoureau, Michel, Bleu. Histoire d’une couleur, Paris, Seuil, 2000.

– Raj Kapil, « Histoire d’un inventaire oublié », La Recherche, 33, juillet-août 2000, p. 78-83.

– Regourd François, « Maîtriser la nature: un enjeu colonial. Botanique et agronomie en Guyane et aux Antilles (XVIIe-XVIIIe siècles) », Revue française d’histoire d’Outre-mer, no. 322-333 (1999), p. 39-64.

– Schiebinger Londa et Swan Claudia (ed.), Colonial Botany. Science, Commerce, and Politics in the Early Modern World, Philadelphia , Univ. of Pennsylvania Press , 2005 (voyages des plantes et colonisation : études de cas).

Décrire et mesurer la terre

– Costabel Pierre et lacombe H. (dir), La figure de la terre, du 18e siècle à l’ère spatiale, Paris, Gauthier-Villars, 1988 (voir le chap. sur l’expédition de Laponie et du Pérou).

– Despoix Philippe, « Mesure du monde et représentation européenne au XVIIIe siècle. Le programme britannique de la détermination de la longitude en mer », Revue d’histoire des sciences 53, n° 2 (2000), p. 205-234.

– iliffe Robert, « Ce que Newton connut sans sortir de chez lui: Maupertuis et la forme de la terre dans les années 1730 », Histoire et Mesure, 1993, 8 (3-4), p. 355-384.

– Jullien Vincent (éd.), Le calcul des longitudes, Rennes, Presses universitaires de Rennes-2, 2002 (21 €)- – LANDES David, L’heure qu’il est. Les horloges, la mesure du temps et la formation du monde moderne [1er éd. angl. 10983], Paris, Gallimard, 1987 (ch. 9)

– Martin Jean-Pierre, La figure de la terre. Récit de l’expédition française en Laponie suédoise (1736-37), Cherbourg, 1977.

– Pelletier Monique, La carte de Cassini: l’extraordinaire aventure de la carte de France, Paris, Presses de l’École des Ponts et Chaussées, 1990.

– Terrall Mary, « Représenting the earth’s shape. The polemics surrounding Maupertuis’s expedition to Lapland », Isis , 83, 1992, p. 218-337,

– –––, The Man Who Flattened the Earth. Maupertuis and the Sciences in the Enlightenment, Chicago & London , The University of Chicago Press, 2002 (en part. chap 4 et 5 : l’expédition de Laponie, ses retombées).

Grands voyages et exploration maritime : l’exemple des expéditions françaises

– Blais Hélène, Voyages au Grand Océan. Géographies du Pacifiqu et colonisation, 1815-1845. Paris, CTHS, 2005.

– Dunmore John et Brossard Maurice de, éd., Le voyage de Lapérouse, 1785-1788, P., Impr. nationale, 1985, 2 vol.

– Emmanuel Marthe, La France et l’exploration polaire. I. De Verrazano à La Pérouse (1523-1788), Paris, Nouvelles éd. latines, 1959.

– Faivre Jean-Paul, « Savants et navigateurs : un aspect de la coopération internationale entre 1750 et 1840 », Cahiers d’histoire mondiale, 1966, pp. 98-124.

– Gaziello Catherine, L’expédition de Lapérouse, 1785-1788. Réplique française aux voyages de Cook, P., CTHS, 1984.

– Richard, Hélène, Une grande expédition scientifique au temps de la Révolution française. Le voyage de d’Entrecasteaux à la recherche de Lapérouse, Paris, CTHS, 1986.

– Taillemite Étienne éd., Bougainville et ses compagnons autour du monde, Paris, Impr. nationale, 1977, 2 vol.

Explorations continentales

– Bourguet Marie-Noëlle, Lepetit Bernard, Nordman Daniel et Sinarellis Maroula dir.) L’invention scientifique de la Méditerranée. Égypte, Morée, Algérie, Paris, EHESS, 1998.

– Bret Patrice éd., L’expédition d’Égypte, une entreprise des Lumières, Académie des sciences, Tec&Doc, 1999.

– Foucrier, Annie,. »La preuve par les coquillages bleus : la Californie (XVIe-XVIIIe siècles), île ou péninsule ? », Genèses 40, sept. 2000, pp 33-52.

– Jacquin, Philippe, « A la recherche de la Mer de l’Ouest: l’exploration française en Amérique du Nord », in Voyager, explorer, [ouvr. cité in 4], p. 139-148.

– Surun Isabelle, Géographie de l’exploration. La carte, le terrain et le texte (Afrique occidentale, 1780-1880), thèse dactylographiée, EHESS, 2003.

Sommets montagnards et bords de mer : les nouveaux horizons du voyage

– Briffaud Serge, Naissance d’un paysage. La montagne pyrénéenne à la croisée des regards, 16e-19e siècles, Tarbes-Toulouse, 1994

– Briffaud, Serge, « Naissance d’un paysage. L’invention géologique du paysage pyrénéen à la fin du XVIIIe siècle, » Revue de synthèse, no. 3-4 (1989), pp. 419-452.

– Broc Numa, Les montagnes vues par les géographes et les naturalistes de langue française au XVIIIe s, Paris, CTHS, 1991.

– Corbin Alain, Le territoire du vide. L’Occident et le désir de rivage (1740-1840), Paris, Aubier, 1988.

– Sigrist René et Candaux Jean-Daniel Candaux (ed), H.-B. de Saussure. Un regard sur la terre, Genève, Georg, 2001.

Rencontres et observation de l’homme : naissance de l’anthropologie

– Bachimon Philippe, Tahiti entre mythes et réalités. Essai d’histoire géographique, Paris, CTHS,1990.

– Blanckaert, Claude, « 1800 – Le moment « naturaliste » des sciences de l’homme, » Revue d’histoire des sciences humaines, no. 3 (2000), pp. 117-160.

– Bravo, Michael T., « Ethnological Encounters. » In Cultures of Natural History, edited by Nicholas Jardine, James Secord et Emma Spary,. Cambridge, Cambrige University Press, 1996, 338-357

 – Chappey, Jean-Luc, La Société des Observateurs de l’ Homme, 1799 – 1804 : des anthropologues au temps de Bonaparte, Bibliothèque d’histoire révolutionnaire; 5, Paris, Société des Etudes Robespierristes, 2002.

– Duchet Michèle, Anthropologie et histoire au siècle des Lumières [1971], rééd. Paris, A. Michel, 1995.

– Sahlins Marshall, Des îles dans l’histoire, tr. fr. Paris, Gallimard/Le Seuil, 1985

 – Smith Bernard, European vision and the south Pacific, Newhaven, Yale University Press, 1988.

– —–., Imagining the Pacific. In the wake of Cook, Newhaven, Yale University Press, 1992.

– Thomas, Nicholas, Entangled objects. Exchange, Material culture, and Colonialism in the Pacific. Cambridge et Londres, Harvard University Press, 1991.

 Voyage, science et littérature

–  Andries Lise, Robinson, Paris, éd. Autrement, 1996.

– Briffaud Serge. « Le temps du paysage. Alexandre de Humboldt et la géohistoire du sentiment de la nature », dans Géographies plurielles. Les sciences géographiques au moment de l’émergence des sciences humaines (1750-1850), Hélène Blais et Isabelle Laboulais (éd.), Paris, L’Harmattan, 2006, pp. 275-302.

– Fulford Tim, Lee Debbie et Kitson Peter J.(éd.), Literature, Science, and Exploration in the Romantic Era : Bodies of Knowledge,, Cambridge Studies in Romanticism Series. Cambridge: Cambridge University Press, 2004 (surtout sur l’exemple anglais, autour de Joseph Banks, etc.).

-Pomeau René, « Voyage et lumières dans la littérature française du XVIIIe siècle », Studies on Voltaire, LVII, 1967, p. 1269-1289.

– Pratt Mary Louise, Imperial Eyes, Travel Writing and Transculturation, London , Routledge, 1992.

– Vibard, Eric, Tahiti. Naissance d’un paradis au siècle des Lumières, Paris, Éd. Complexe, 1987.

– Weber Anne-Gaëlle, À beau mentir qui vient de loin… Savants, voyageurs et romanciers au XIXe siècle, Paris, Champion, 2004 (sur l’écriture de Cuvier, Humboldt, Darwin)

viaticus

MCF EHST Guadeloupe

More Posts